fbpx
Skip to content Skip to footer

Les role models m’écrasent

Lorsque j’anime mes formations Leadership, l’un des premiers échanges avec les participant.es repose sur les “role models”, c’est-à-dire sur les personnes qui nous inspirent. En gros, cela revient à la question : “Pouvez-vous nommer des noms de leaders inspirant.es ?” Cela nous permet ensuite de réfléchir aux qualités, aux actes ou aux paroles des personnes nommées et peu à peu de définir ensemble les grandes caractéristiques du leadership, même si la définition est propre à chacun.e.

Les « role models », sources de motivation

La plupart du temps, les grands noms qui reviennent sont : Gandhi, Martin Luther King, Bill Gates, Steve Jobs. Beaucoup de « role models » masculins, et nous essayons aussi de trouver des figures féminines. J’entends souvent : “ma mère”. Il semblerait que les mamans soient des leaders pour beaucoup d’entre nous. Tant mieux !

Je passe outre le fait qu’il semble plus difficile de trouver des noms de leaders femmes car ce n’est pas le propos de cet article.

C’est important de réfléchir à qui nous inspire et pourquoi car c’est une grande source de motivation. Nous pouvons nous sentir porté.e par notre « role model ». Nous allons suivre l’actualité de cette personne, être abonné.es à ses réseaux sociaux et découvrir avec enthousiasme ce qu’elle y partage. Nous nous sentons connecté.es à cette personne parce que nous partageons la même vision du monde, les mêmes valeurs ou tout simplement parce que nous aimons et nous admirons son travail. Ses propos alimentent notre réflexion, nous donne de nouvelles idées et parfois même nous font voir la vie sous un angle différent.

Le cheminement plutôt que la réussite

Donc a priori, tout est magnifique dans le fait d’avoir un ou des « role models ». Mais lors d’un atelier, une participante m’a expliqué qu’elle se sentait écrasée par ses « role models ». Lorsqu’elle regardait leur vie de réussite, elle se disait qu’elle n’arriverait jamais à ce niveau et finalement elle se sentait découragée. J’ai trouvé ses propos très intéressants et cela m,a permis de mettre quelque chose au clair avec les « role models ».

Un « role model » est une source d’inspiration et de motivation si nous regardons son parcours et ses efforts, et non si nous le contemplons comme un personnage figé en haut d’un podium ou d’un organigramme. Le « role model » n’a pas à être placé sur un piédestal. Ce n’est pas un être supérieur qui incarne à lui-seul la réussite. De quelle réussite parlerions-nous de toutes façons ? (chacun.e la sienne)

Et un « role model » n’est pas forcément une star ou une personne célèbre. Ce peut être quelqu’un d’inconnu (coucou, les mamans !) ou peu connu. Peu importe. Un « role model » nous fait du bien car il / elle partage avec nous son cheminement, ses succès mais aussi ses interrogations, ses remises en question, ses coups durs, ses façons de réagir et ses propres leviers de motivation.

Si nous considérons le parcours de notre « role model » et ses évolutions, l’éventuelle sensation d’écrasement se fait tout légère, non ? La vie d’un.e leader est un chemin.

Recevez nos supers bonus pour déployer votre leadership​

Une fois par mois, nous vous envoyons un email avec du contenu inspirant sur le leadership (une réflexion, un exercice ou encore une vidéo, un podcast que l’on a aimés).

Réseaux sociaux

CGV

© L’école du leadership – 2021