fbpx
Skip to content Skip to footer

CNV : les 5 phrases du quotidien qui tuent l’énergie de votre équipe (et par quoi les remplacer)

Qui n’a pas déjà subi de la part de son manager une phrase qui plombe le moral des troupes ? Pourtant, les cinq phrases choisies dans cet article ne visent pas à la démotivation. Elles font partie du quotidien et du langage courant. On les prononce sans toujours saisir leur onde de portée.  

Comme les formulations passives-agressives dont notre communication usuelle est généralement truffée, les petites remarques au détour d’une réunion peuvent impacter la confiance que vos collègues vous accordent. 

Développez vos habiletés en communication non violente (CNV) en conscientisant le sens que peuvent prendre ces formulations dans le contexte professionnel ! Vous verrez l’impact créé en termes de résolution de conflit

1. “Ce n’est pas si grave, tu exagères” 

Pourquoi elle est démotivante ? Parce qu’elle minimise le fait que votre collègue rencontre une situation difficile ou traverse une période désagréable. Même si, selon votre grille de compréhension de la réalité, il n’y a pas de quoi s’affoler ou se déprimer, votre collègue ressent les choses différemment. Mettre en lumière le fait que vous estimez que sa réaction est disproportionnée risque de provoquer chez cette personne de la déception, de la frustration, du découragement… Bref, des émotions plutôt désagréables qui vont tendre à isoler votre collègue et le laisser seul face à la perception de la situation.  

Dans ce cas, votre collègue va-t-il être en mesure de faire preuve de bon sens et de discernement ou risque-t-il de se laisser emporter par sa double contrariété envers la situation… et envers vous qui avez fermé la porte à l’intensité de ses émotions ? 

Comment reformuler ? Je sens que cette situation t’affecte. Veux-tu m’expliquer comment tu la ressens ? De quelle contribution / ressource aurais-tu besoin ? 

Cette formulation de communication non violente permet à votre collègue de ressentir votre empathie, c’est-à-dire votre capacité à l’écouter et à prendre la mesure de l’intensité de ses émotions. Vous questionnez votre collègue en l’amenant à prendre conscience de ses émotions puis à formuler ses besoins cachés. En tant que leader de votre équipe, vous créez un climat de confiance et vous utilisez votre intelligence émotionnelle pour créer un environnement de travail performant.  

newsletter école du leadership

2.“Allez, on s’y met” 

Pourquoi elle est démotivante ? Parce qu’elle sous-entend qu’en votre absence, votre équipe se tourne les pouces. Elle indique que vous êtes le donneur d’ordre. Ce n’est qu’à votre signal que les méninges doivent s’activer. Il est pourtant probable que vos collègues n’aient pas attendu votre top départ pour analyser des situations, réfléchir à des solutions, écrire un plan d’action. Avec cette formulation, vous leur indiquez qu’ils sont des mollassons fainéants et qu’ils ne sont pas conscients des enjeux. 

Comment reformuler ? Sur le dossier XXX, pourriez-vous m’indiquer où vous en êtes ? Pourriez-vous me présenter l’échéancier ?  

En adoptant cette formulation, vous responsabilisez votre équipe. Vous leur laissez la possibilité de vous faire part d’éventuels obstacles en termes de délai et de livraison du dossier. Vous êtes dans votre rôle de leader en vous assurant tel un chef d’orchestre de la cadence du dossier avec une vision d’ensemble, ce que n’a pas toujours chaque partie prenante. 

3.“Tu feras mieux la prochaine fois” 

Pourquoi elle est démotivante ? Selon le contexte, cette phrase peut renforcer le sentiment d’échec vécu par votre collègue. Elle peut même paraître infantilisante et condescendante selon le ton employé.  

Comment reformuler ? Pourrions-nous réaliser un feedback sur les points positifs de ton intervention et sur les points d’amélioration ? Que pourrais-tu faire de différent la prochaine fois pour atteindre les objectifs ? 

À nouveau, avec cette formulation, vous créez un climat de confiance propice à la parole et aux échanges, tout en responsabilisant votre collègue. Vous lui indiquez qu’il est en capacité d’apprendre de ses erreurs et que l’échec a sa place dans l’équipe (tant que l’on souhaite s’améliorer). Vous êtes dans votre rôle de leader en laissant à votre équipe la possibilité d’évoluer et de créer sa propre résilience.  

banniere blog mini formation leadership gratuite

4.“Bon… Faites au mieux” 

Pourquoi elle est démotivante ? Parce qu’elle indique que vous jugez la partie perdue d’avance. Vous demandez à votre équipe de se mobiliser sur un projet foireux ou fichu alors que vous-même vous n’y croyez pas. Selon le contexte, cette formulation pourrait évoquer aussi que vous avez affaire à une équipe de bras cassés. 

Comment reformuler ? Je sais que ce dossier semble vain. Néanmoins, il me semble que nous pourrions avancer sur tel ou tel point spécifique, ce qui représenterait déjà une grande avancée bénéfique pour tous. 

Vous envoyez le message que, malgré les difficultés, il y a toujours à apprendre et à tirer des bénéfices d’une situation. Vous êtes dans votre rôle de leader en mettant en lumière les avantages que les parties prenantes peuvent retirer pour continuer à apprendre et développer leurs compétences.  

Vous pourriez aussi décider de mettre fin au dossier : un.e leader décide, arbitre et tranche ! 

5.“On ne s’est pas compris, là” 

Pourquoi elle est démotivante ? Parce qu’elle sous-entend que c’est votre interlocuteur qui n’a pas compris. Elle place la communication sous le signe du sachant-apprenant ou du donneur d’ordre-exécutant. Elle ferme toute possibilité d’échanges constructifs. 

Comment reformuler ? Je crois que nous n’avons pas compris les objectifs / la situation / le dossier de la même façon. Pourrions-nous revoir ensemble quels sont les objectifs de cette action et la façon de procéder pour les atteindre ? 

Cette formulation place les différentes parties prenantes au même niveau dans la discussion. Ils ont peut-être mal compris. Vous vous êtes peut-être mal exprimé sur vos attentes. Vous indiquez votre souhait de clarifier le message pour le bien de tous et la performance du dossier / de l’entreprise. Vous incarnez votre leadership en expliquant à nouveau votre vision et en mobilisant les troupes vers un objectif défini, clair et commun. 

Pratiquer la communication non violente dans un contexte professionnel est un art subtile à manier mais qui porte ses fruits en termes de bien-être au travail, de résolution de conflits et de relations au travail optimales. 

Recevez nos supers bonus pour déployer votre leadership​

Une fois par mois, nous vous envoyons un email avec du contenu inspirant sur le leadership (une réflexion, un exercice ou encore une vidéo, un podcast que l’on a aimés).

Réseaux sociaux
Logo OF

CGV

© L’école du leadership – 2022