fbpx
Skip to content Skip to footer

Vers un leadership authentique : jusqu’où pouvez-vous montrer votre vulnérabilité au travail ?

L’avènement du leadership authentique

Depuis des années maintenant, le leadership authentique est mis au devant de la scène, accompagnant les nouvelles façons de manager et de diriger les équipes et les entreprises. Les qualités mises en avant dans ce style de leadership sont la transparence et l’honnêteté qui invite le/la leader à se mettre au service des relations humaines et des projets, plutôt qu’à servir ses propres intérêts.

En 2003, le livre de Bill George intitulé «Authentic Leadership: Rediscovering the Secrets to Creating Lasting Value» a eu un impact important auprès de nombreux.ses dirigeant.es et a teinté l’esprit du leadership des années 2000.

On assiste ainsi à une évolution du leadership “traditionnel” représentée par une figure – le plus souvent masculine – ferme, autoritaire et charismatique vers un leadership humaniste, conscient, éclairé. Les appellations de ce nouveau style de leadership varient mais elles convergent toutes vers un leadership orienté vers l’humain comme enjeu de la performance des entreprises.

newsletter école du leadership

L’authenticité, une libération des contraintes du conformisme professionnel

Un.e leader authentique, c’est quoi ? C’est une personne qui est entière et qui incarne son leadership dans tous les pans de sa vie. Elle est capable de réguler ses émotions en cultivant son intelligence émotionnelle. 

En 2010, la chercheuse en sciences sociales américaine Brene Brown expose lors d’un TEDxHouston le fruit de ses recherches sur le pouvoir de la vulnérabilité. En 20 minutes, elle démontre la puissance de l’empathie, du courage et de l’amour dans la vie en général, mais également dans la vie de l’entreprise. Sa conférence connaît un immense succès et comptabilise aujourd’hui plus de 58 millions de vues !

Le leadership authentique séduit car il libère du carcan des conventions en entreprise. Tout à coup, nous nous sentons plus libres d’être qui nous sommes vraiment plutôt que de jouer un semblant de rôle avec ses collègues. La coupure entre la vie professionnelle et la vie personnelle est écartée au bénéfice de la personnalité qui peut s’exprimer telle qu’elle est et non plus telle que l’entreprise lui dit d’être.

Bref, le leadership authentique a cela de beau qu’il permet d’exprimer votre singularité et vos différences dans un monde du travail qui tend à l’uniformisation de ses employés.

Toutes les entreprises n’ont pas pris ce virage, loin s’en faut, mais l’on parle bien d’une tendance globale qui atteste des besoins et des attentes des salarié.es dans un contexte où les rapports au travail évoluent chez les jeunes générations, mais également les moins jeunes.  

Authenticité et vulnérabilité sont-elles compatibles au travail ?

Se sentir libre d’être soi, de dire ses différences, d’oser donner son point de vue sont autant de motivations qui permettent aux salarié.es et à l’entreprise un certain bien-être au travail, mais également de la performance dans l’innovation.

Néanmoins, il existe deux principales précautions à prendre lorsque vous souhaitez vivre votre authenticité et votre vulnérabilité au travail :

  1. En présence de qui ?

Selon votre degré de confiance avec votre interlocuteur, selon l’historique de votre relation avec certains de vos collègues ou encore selon votre position hiérarchique, une réserve peut être la bienvenue. 

Par exemple, si vous êtes responsable d’une équipe avec laquelle vous entretenez des liens mutuels de respect, il sera plus facile pour vous de faire état de vos émotions et de vos préoccupations que si vous êtes une toute nouvelle recrue qui doit encore faire ses preuves et trouver sa place dans l’équipe.

Faire état de ses questionnements, de ses tracas et de ses émotions ne veut pas dire non plus tout déballer à vos collègues. Vous pouvez vous poser les questions : ont-ils vraiment envie de tout savoir ? Qui servez-vous en exposant le fond de vos pensées ? 

Et enfin, exprimer ses ressentis ne veut pas dire se laisser la liberté de critiquer ouvertement votre collègue : la transparence a des limites ! Vous risqueriez de passer pour un collègue désagréable et sans empathie.

  1. À quel moment ?

Tout n’est pas audible à tout moment. En fonction des situations, votre posture de leader vous conduit à endosser le rôle de capitaine solide et imperturbable pour le bien du projet et de l’équipe, même si vous doutez. 

Par exemple, si vous entrez en poste et que vous clamez à toute l’équipe que vous êtes stressé.e et que vous êtes inquiet.e quant à l’avenir des projets que l’on vous a confiés, le message que vous allez faire passer n’est probablement pas celui qui va vous asseoir dans votre rôle de leader.  

Autre exemple, si des collègues traversent une mauvaise passe, il n’est peut-être pas nécessaire de raconter tous vos coups durs : être à l’écoute et montrer de l’empathie sera une posture de leadership, plutôt que de tout ramener à vous. L’authenticité, ce n’est pas clamé à longueur de journée : “et moi, je…., “moi, je…”

En résumé, être authentique et montrer sa vulnérabilité, c’est faire preuve de discernement et de bon sens. Vous n’êtes pas seul.e dans l’entreprise : les relations humaines demandent aussi tact et diplomatie. L’important est de trouver le juste équilibre !